itelligence migre son ERP sur la plateforme SAP HANA (2/2)

itelligence migre son ERP sur la plateforme SAP HANA (2/2)

Etape 2 : Établir des bases solides

En premier lieu, nous avons dû préparer le système en vue de la migration. Le système d’exploitation (Microsoft Server 2003) et la base de données SQL (Microsoft SQL Server 2005) n’étaient pas compatibles avec SAP HANA ou SAP ERP EhP6, aussi nous avons dû les remplacer. Comme les serveurs étaient également obsolètes, nous avons décidé de tout changer au profit de serveurs virtuels. Ces étapes ne sont pas forcément nécessaires pour des entreprises dont les équipements, systèmes d’exploitation et bases de données sont récents.

Nous avions également besoin d’équipements SAP HANA pour le système de développement et de test.

L’enjeu de cette étape fut d’étudier et tester les interfaces de manière approfondie. Les serveurs ont été remplacés en conservant les adresses IP. Seuls les noms d’hôtes ont été modifiés, ce qui a permis de réduire les ajustements nécessaires.

L’environnement système

Environnement système SAP HANA

Etape 3 : la migration vers SAP HANA

Au cours de cette troisième étape, nous avons pu effectuer la mise à niveau. Pour des raisons de confidentialité, nous avons tout d’abord réalisé une copie puis migré le système de développement. Nous avions préalablement anonymisé ou supprimé les données personnelles sensibles, afin de fournir les droits d’administration complets aux développeurs. Les tests de recettage par les utilisateurs principaux et les équipes techniques ont été effectués sur un autre système parallèle, contenant les données RH.

Environnement projet SAP HANA

Le Code Inspector : à la recherche des erreurs

SAP HANA modifie la logique du système : nous devions donc vérifier que nos solutions personnalisées étaient compatibles avec la nouvelle base de données. Grâce au Code Inspector de SAP, nous avons pu analyser le code et identifier les problèmes de syntaxe, dont ceux qui affectent la compatibilité avec SAP HANA. Bilan : 250 bugs remontés. Il a fallu 5 jours-hommes pour l’analyse, et trois de plus pour l’optimisation, mais une fois cette procédure terminée, de nombreux processus de reporting s’exécutaient de manière encore plus rapide.

Cet exemple démontre que le changement vers SAP HANA peut être effectué en peu de temps, même avec des systèmes anciens et développés sur-mesure.

Tests utilisateurs et mise en production

Les tests utilisateurs ont pu démarrer et se sont déroulés sans heurts. A la suite du bon fonctionnement des tests, nous avons migré le système en production. Après une courte période d’indisponibilité annoncée de 1,5 jours ouvré en Europe et 2 jours aux États-Unis / Canada, le système est opérationnel.

Bilan post migration : Des processus plus rapide de 60 à 70 %

Grâce à SAP HANA nous développons notre performance dans de nombreux domaines. En moyenne, les processus sont plus rapides de 60 à 70 %. Prenons l’exemple de nos reporting financier : les rapports sur les impayés, les grilles d’immobilisations et les états de centre de profit sont respectivement 85 %, 83 % et 77 % plus rapides. Notre solution Business Intelligence tourne actuellement sur un entrepôt de données distinct et se trouve prête à être remplacée. La prochaine étape consiste à accélérer le traitement de notre outil de paie, qui utilise les tables cluster ou pool. SAP travaille actuellement dessus.

En savoir plus

Découvrez nos offres dédiées >>

Publications similaires

SAP S/4HANA : Bienvenue dans un monde plus Fiori
En savoir plus
Gestion des données de base : Un exemple concret issu de l’industrie manufacturière
En savoir plus
SAP HANA : Réussir la digitalisation de son entreprise en 4 points
En savoir plus
Green IT : Comment réduire la consommation d’énergie dans les Datacenters
En savoir plus
Image-Picture-Starting-Line-20160128-GLO-EN
En savoir plus
SAP S/4HANA : Entrez dans l'ère numérique
En savoir plus
Suivez-nous sur le site suivant :